L’état hypnotique est un nom moderne pour désigner un état naturel de transe que les artistes ont utilisé depuis la nuit des temps pour créer. Dans cet état de relaxation notre cerveau émet surtout des ondes alpha ( 8 à 12 Hz).

Nous pouvons alors accéder à des ressources en nous-mêmes (associations d’idées, souvenirs, images, voir «  révélations ») qui sont souvent difficiles d’accès lorsque l’on est en état de conscience  « normal » (ondes beta). 

La transe amplifie le réseau de cognition interne, impliqué dans les pensées indépendantes des stimuli extérieurs. Cela favorise une meilleure conscience de soi d’après le Coma Science Group du CHU de Liège.

Un exemple pour comprendre : Lorsque nous devons traverser la route et faire attention à ne pas être écrasé, il est plus difficile d’accéder à des « chemins neuronaux longs » (contrairement à un état hypnotique) car notre attention est focalisé sur la situation extérieure.

LES FANTASMES SUR L’HYPNOSE : UNE PRATIQUE MAL CONNUE

L’hypnose est aujourd’hui reconnue dans le milieu médicale et a de nombreuses applications dont les effets ont été prouvées ( réduction de la douleur sur les grands brulés, anesthésie, réduction de l’angoisse, traitement des phobies, etc.).

Malgré le potentiel énorme de l’hypnose beaucoup de personnes en ont peur car elles s’imaginent être manipulables dans cet état, ce que suggère de nombreux films et « spectacles de foire ».

Dans la vraie vie, cela ne marche pas exactement comme cela :

« On ne peut pas faire faire n’importe quoi aux gens sous hypnose. Le cycle d’activité maintient l’attention, il nous fait traiter l’information. Le cortex prefrontal travaille, on réfléchit et on analyse. Si une information contradictoire avec nos valeurs ou notre comportement habituel nous parvient, soit elle déclenche une émotion négative importante, soit elle entraîne carrément une sortie de l’hypnose. » déclare Antoine Bioy, professeur d’université, chercheur en hypnose et praticien. 

Donc, détendez-vous, personne ne peut vous faire dancer la danse des canards sous hypnose à moins que vous le vouliez dans le fond. C’est pourquoi, certaines personnes qui donnent des signes inconscients qu’elles désirent vivre une petite transgression sont choisies comme cobaye dans les spectacles d’hypnose. Elles savent très bien qu’elles ne risque pas grand chose dans ce contexte.

ARTISTES UTILISANT L’HYPNOSE

C’est en 2010 que j’ai rencontré Joris Lacoste pour la première fois. Je faisais partie du comité de préparation de l’exposition Double Bind à la Villa Arson et il était parmi les artistes sélectionnés par le centre d’art. 

J’avais adoré son travail «  le Musée du sommeil »  que vous pouvez écouter ici :

https://www.dropbox.com/s/plq6n92fvft050v/aumuseedusommeil.mp4?dl=0

J’ai commencé dès lors à lire sur l’hypnose, me rendant compte combien de pistes n’avait pas encore été explorées en lien avec l’Art. C’est pourquoi j’ai commencé à me former en hypnose ericsonnienne en 2015.

De nombreux artistes de premier plan ont travaillés sur l’état hypnotique, qu’ils le nomment ou non directement dans leurs travaux :

Marcel Duchamp, le « papy » de l’art contemporain, a beaucoup joué avec les motifs hypnotiques non sans humour. Il réalise en 1920 Plaque de verre rotative, une hélice à trois plaque de verre mue par un moteur. On peut difficilement faire plus hypnotique que son film Anemic Cinema (1925) :

– Au début de XXème siècle les surréalistes utilisent l’écriture sous hypnose, l’écriture automatique, les récits de rêves. Inutile de rappeler qu’André Breton avait un grand intérêt pour pour la psychanalyse.

Catherine Contour, chorégraphe contemporaine, est connue pour utiliser l’hypnose afin de mettre ses danseurs en transe et libérer le processus de création.

Geoffrey Secco, musicien, fait des concerts sous hypnose.

Gurwann Tran Van Vie produit des films sous hypnose. Un certains nombre de ses films ont été projetés au Centre Pompidou :

https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/cgXB6yn/rky64nq

CE QUE JE PROPOSE : DEBLOQUER VOS PROJETS ARTISTIQUE SOUS HYPNOSE

J’expérimente l’hypnose éricksonienne sur des créateurs pour dénouer des blocages artistiques. Il ne s’agit pas d’une thérapie au sens classique car l’objectif est de progresser dans son projet artistique. C’est un outil de création qui vous permet d’accéder à des ressources insoupçonnées.

Un séance se passe en 4 temps et coûte 80 euros en 2019 ( Le processus prend environ 1H45 à 2H15 en tout et se déroule au moins sur deux semaines) :

1.Vous m’envoyez un mail en me montrant de bonnes photos de votre travail et en m’expliquant brièvement votre blocage ou impression de blocage dans votre travail artistique.

2. Lors d’un appel, (entre 25 minutes et 45 minutes), je vous pose des questions (anamnèse) sur votre blocage. Cette phase, où j’enquête et récolte des informations sur votre problème est indispensable. C’est en effet sur la base des ces informations que je vais construire une séance sur mesure pour vous. Je vais ainsi pouvoir créer un scénario et un espace uniquement pour votre problème dans lequel vous allez pouvoir vous « balader » en état d’hypnose.

3. La séance d’hypnose proprement dite ( entre 45 minutes et 1H15 ). Nous allons commencé par un test de suggestibilité afin de savoir comment vous avez la capacité de rentrer dans cette état de détente. Puis nous déroulerons le scénario qui a été écrit uniquement pour vous. 

4. Apres la séance, le débriefing est tout aussi important (environ 20 minutes). C’est à ce moment là, que nous effectuerons un tri parmi toutes les informations qui ont été découvertes en séance et que vous choisirez une direction de travail artistique. Si besoin, je vous proposerai des pistes pour la réalisation technique des idées qui seront révélées à cette occasion.

Mon contact : ateliersalexandrine(arobase)gmail.com

REMARQUES

  • Vous pouvez voir un témoignage vidéo qui touche de la pratique d’hypnose dans mon accompagnement artistique prépa sur ma page biographie / avis.
  • Bien que j’ai suivi des élèves avec des troubles psychiques légers avec succès, cette technique s’adresse à des personnes qui distinguent bien le réel de leur imaginaire, ne souffrant pas de troubles nécessitant des soins importants. N’hésitez-pas à me parler de votre état lors de la prise de contact afin d’établir si ce suivi convient.
  • L’état d’hypnose est un état naturel, pourtant un tout petit pourcentage de personnes ont du mal a ce détendre avec une autre personne et donc à rentrer en état d’hypnose. Auquel cas, nous essayerons de voir pourquoi puis nous orienterons notre attention sur comment résoudre votre problème artistique autrement. L’hypnose est un moyen et non une fin. Je dispose de nombreux autres outils pour résoudre votre problème artistique.

SOURCES DE CET ARTICLE

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/le-cerveau-dans-tous-ses-etats_107838

https://www.20minutes.fr/culture/2026867-20170309-cinema-musique-peinture-hypnose-aiguise-perception-art

https://www.dropbox.com/s/plq6n92fvft050v/aumuseedusommeil.mp4?dl=0